Études

Dans le cadre de sa mission d’accompagnement économique des interprofessions, le Cniv achète et produit des études et des données statistiques permettant d’accroitre et d’affiner sa connaissance des marchés français et d’exportation des vins. L’ensemble de ces données couvre un champ large de connaissances allant de la production à la commercialisation. A ces données s’ajoutent des études de fond permettant par exemple d’étudier la compétitivité et le positionnement de la filière vitivinicole française sur le marché international du vin de plus en plus mondialisé.
Filtrer
Analyse comparée des principales filières productrices - FRANCE
Dominant la production mondiale de vin avec l’Italie, la France se place en tant que troisième pays exportateur de vin en volume, mais leader en valeur. Avec une largeur d’offre importante et une forte notoriété de ses vins, la France a su ancrer ses positions sur les principaux marchés importateurs, et surtout sur son propre marché qui reste son principal débouché. Toutefois, la filière vitivinicole française doit faire face à différentes menaces. L’érosion de ses parts de marché à l’export, en volume comme en valeur, en dépit d’une montée en gamme de ses exportations montre que la concurrence des autres origines s’est renforcée. Cela implique que les vins français doivent, dans ce contexte, adapter au mieux leur positionnement pour enrayer cette tendance. De plus, son marché intérieur qui reste le 2ème dans le monde derrière les Etats-Unis, se restreint. Pour cela, la filière doit dynamiser son offre et renforcer sa communication tout en préservant son marché domestique.
Analyse comparée des principales filières productrices - ITALIE
Premier vignoble producteur de vin mondial, l’Italie se place en tant que second pays exportateur de vin tant en volume qu’en valeur. Portée par la diversité de ses vins dont la qualité progresse, son modèle de production dynamique, adapté à la fois à son marché national et aux marchés internationaux et la forte notoriété de ses appellations viticoles, l’Italie est un redoutable compétiteur sur les marchés de l’export. Elle est également soutenue par une culture du vin marquée qu’elle sait exporter internationalement. La filière italienne se positionne de plus en plus en tant que fournisseur incontournable des principaux marchés d’importation comme, par exemple, aux Etats-Unis où sa part de marché en valeur dépasse depuis 2009 celle de la France.
Les facteurs de compétitivité dans le monde
La capacité d’adapter ses produits au marché est la première clé de réussite sur le marché mondial, ainsi que la compétitivité des coûts de revient. Mais la disponibilité de la ressource en eau pourrait redistribuer les cartes. De même que les accords de libre-échange.
Analyse comparée des filières vitivinicoles des principaux pays dans le monde
FranceAgriMer et le CNIV ont commandé une étude permettant de rendre compte de l’état de la concurrence sur le marché mondial du vin à partir de l’analyse détaillée des filières vitivinicoles des principaux pays producteurs de vins dans le monde. Les investigations ont été menées à partir d’un recueil de données et d’entretiens en 2014 et 2015 sur dix pays présentant des caractéristiques relativement contrastées et des perspectives de développement variables : Afrique du Sud, Argentine, Australie, Chili, Chine, Espagne, Etats-Unis, France, Italie et Nouvelle-Zélande. Dans cette synthèse, le travail sur l’analyse comparée des 10 filières est exposé.
Une bouteille sur deux bue en Belgique est française
La consommation de vins tranquilles augmente en Belgique. Bien que la France ne profite pas de cette croissance, elle demeure toujours le premier fournisseur outre-Quiévrain.
Ceci peut vous intéresser